Vous êtes ici : Accueil > Productions au CDI > Livret d’orientation > Juge d’instruction
Publié : 9 août 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Juge d’instruction

Juge d’instruction

1. Niveau d’études

Pour devenir juge d’instruction, il est nécessaire d’avoir un bac+4 (de série littéraire ou économique et sociales), un master 1 ou 2 ou bien un diplôme d’IEP*, avant d’entrer à l’ENM*.

2. Nature du travail

Lorsqu’un crime est commis, le juge d’instruction est obligatoirement saisi.
C’est à la fois celui qui enquête et celui qui prend des décisions. Comme enquêteur, il organise le travail de la police judiciaire, il mène les interrogatoires, entend les témoins... Comme juge il délivre les mandats d’arrêt, ordonne les perquisitions, autorise les écoutes téléphoniques, met les suspects en examen... Une fois son travail terminé, il décide si une affaire sera renvoyée devant un tribunal ou non. Le juge d’instruction est très souvent lié au TGI*.

3. Compétences requises

Un juge d’instruction doit avoir de solides connaissances en droit. Il doit être disponible, autonome, capable d’initiative, réactif et organisé. Il lui est indispensable d’être à la recherche de la vérité, de faire preuve de psychologie et d’avoir des talents de médiateur.

4. Lieu d’exercice

Le juge d’instruction travaille avec la police judiciaire, les experts judiciaires, le service médico-légal, les avocats... Il se rend aussi sur le terrain afin d’enquêter.

5. Salaire

Un élève magistrat perçoit 1662 € brut par mois. Un magistrat titulaire perçoit 2092 € brut par mois en début de carrière.

6. Accès au métier

La formation de juge d’instruction, comme celle de tout magistrat, se déroule à l’ENM* durant 31 mois et est accessible par concours après 4 ans d’études de droits ou de sciences politiques.

JPEG - 51.3 ko

Juge d’instruction sur une scène de crime.


source : Images libres de droits


 

Voir en ligne : Accès au site de l’établissement