Vous êtes ici : Accueil > Productions au CDI > Météorologiste
Publié : 8 août 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Météorologiste


Météorologiste



1. Niveau d’étude


Pour devenir météorologiste, il est nécessaire d’obtenir un bac +2 « physique ».


2. Nature du travail


Son rôle est d’étudier et d’analyser les phénomènes atmosphériques en se basant sur des relevés à la surface de la Terre et dans l’atmosphère (températures, pluviométrie, satellites...).
Il peut faire des prévisions en observant les vents, l’humidité de l’air... Ces informations seront ensuite communiquées à l’ensemble de la population.
Ainsi, il peut anticiper les risques climatiques (inondations, incendies, pollution...) et assure la sécurité des personnes en les prévenant à l’avance.
Il peut être amené à gérer une équipe, et travaille de jour comme de nuit.


3. Compétences requises


Ce métier demande des connaissances en mathématiques ainsi qu’en informatique pour l’utilisation de matériel de haute technologie. Des qualités comme la précision et la persévérance sont indispensables, mais il faut aussi savoir écoute et gérer une équipe. Une résistance physique et nerveuse est conseillée en raison des conditions de travail parfois difficiles.
Il faut être capable de s’exprimer couramment en anglais, car c’est la langue internationale de la météo.


4. Lieu d’exercice


Selon son niveau, il travaille dans une station de météo en France s’il est technicien, dans un laboratoire ou en mission s’il est chercheur.


5. Salaire


Son revenu est d’environ 1445 € et varie en fonction du niveau.


6. Accès au métier


Selon le niveau, les formations varient. Une formation à l’ENM* de Toulouse est accessible par concours et dure entre 1 et 3 ans.

JPEG - 10.2 ko

Météorologiste effectuant des relevées en utilisant du matériel de haute technologie..


 

Voir en ligne : Accès au site de l’établissement