Vous êtes ici : Accueil > Les activités en classe > Arts > Histoire des Arts Premières 2010-2012 > La façade du Pavillon des Vertus, Rouen
Publié : 6 juin 2012
Format PDF Enregistrer au format PDF

La façade du Pavillon des Vertus, Rouen


La façade du Pavillon des Vertus est située à l’angle de la rue Eau-de-Robec ; façade datant du 15ème siècle -période de la Renaissance- ; cette bâtisse, également appelée « maison des quatre fils Aymon » abrite actuellement le Musée National de l’Education.



Cette belle façade à pans de bois de style Renaissance, qui séduisit Flaubert, est supportée au rez-de-chaussée par quatre colonnes en pierre. Ces dernières évoquent plusieurs allégories, représentant les sept vertus.



Un peu d’histoire :


Les vertus théologales sont au nombre de trois :


- La Charité : vertu la plus importante, elle symbolise d’une certaine manière l’amour à porter aux autres. Elle est souvent représentée par une femme tenant dans une main des vêtements et de la nourriture, destinés aux plus démunis, et dans l’autre main une flamme.


- La Foi : elle est la deuxième vertu théologale ; elle est représentée, la plupart du temps, par la Bible (contenant le Savoir), ou encore par une croix.


- L’Espérance est la dernière des trois vertus théologales. Elle serait la vertu selon laquelle on désire la vie éternelle. Elle est personnifiée par une femme portant une ancre ; l’ancre symbolise l’espérance qui nous évite de dériver face à un monde instable.


Les vertus cardinales sont au nombre de quatre :


- Le Courage : il est représenté par une multitude de symboles : femme casquée et armée, l’épée, le bâton…


- La Justice : souvent représentée par une femme les yeux bandés, pour illustrer l’impartialité, elle est aussi représentée par une balance en parfait équilibre et un glaive.


- La Prudence : elle est personnifiée par une femme accompagnée d’un serpent (pour se rappeler toujours de ne pas succomber à la tentation). Le miroir dans lequel elle se regarde symbolise la connaissance de soi, donc la sagesse.


- La Tempérance : elle maîtrise les désirs et instincts humains, pour ne pas tomber dans le péché. Elle est représentée par une femme versant de l’eau dans une carafe de vin (d’où l’expression « mettre de l’eau dans son vin », qui signifie « se modérer »).


On rajoute parfois comme ultime vertu la Chasteté, apparaissant comme une femme voilée, portant un bouclier qui la protège des flèches du désir, ou encore piétinant un cochon, qui symbolise la luxure.


Les autres symboles de la chasteté sont innombrables : aubépine, la couleur blanche, colombe, le croissant de lune, l’hermine, l’iris…


Dans d’autres civilisations, ces vertus sont illustrées autrement :


Ainsi au Japon, la carpe symbolise le courage, car lorsqu’elle se fait prendre, elle demeure immobile, acceptant son sort.


Chez les Égyptiens, la Justice est personnifiée par Osiris, tenant un sceptre symbole de son autorité, et un fléau, symbole du pouvoir judiciaire.


Chez les Grecs, la force est représentée par Héraclès tenant le lion de Némée.


En Inde, l’éléphant est symbole de prudence (et d’autres vertus) censées représenter les qualités d’un roi idéal.



ci-dessus : les Statues de la Galerie Inférieure de la Façade de la Basilique de Lisieux (France) illustrant les 7 Vertus


Julie Beauté